par Emmanuelle Rig

Delphine, c’est une étoile tombée du ciel ! Une belle personne que j’ai rencontrée tout récemment lors d’un vernissage au Gabriel…

beau-bon-bordeaux-Portrait de Delphine Gonieau, artiste peintreAvenante, gracieuse, Delphine m’a accueillie comme si nous étions de vieilles amies et m’a parlé spontanément de son histoire et de sa peinture. Lorsque je lui demande de se présenter, elle se définit en tant qu’ « artiste » au sens large du terme car elle n’ aime ni les étiquettes ni les boîtes…

Accessible et naturelle, elle raconte son parcours avec simplicité et sincérité. Pour elle « être artiste, c’est profiter de cette liberté pour être et exister ».

Delphine a toujours aimé dessiner. Pourtant c’est vers la faculté de droit que son désir de devenir avocate la mènera puis vers le recrutement de « pilote cadet » à Londres.

De retour sur Bordeaux, elle rencontre son mari… pilote…il n’y a pas de hasard ! Nouveau départ, nouvelle vie ! S’en suit un déménagement et les croquis ressortent des cartons … Encouragée, soutenue, Delphine décide de suivre des cours auprès des plus grands : Eva Karpinska et Ben Ami Koller. Ces deux mentors vont alors l’initier à de nouvelles techniques, déconstruire tout ce qu’elle savait et lui donner l’impulsion de rebondir après lui avoir fait toucher le vide abyssal !

Avec Ben Amy Colere, Delphine va découvrir le « nu vivant » qui va définitivement changer son regard sur le corps ! Une véritable révélation !

beau-bon-bordeaux-Portrait de Delphine Gonieau, artiste peintreLorsqu’elle parle de son art, Delphine a toujours peur de ne pas être fidèle à la force de ses émotions… Pour créer, elle a besoin de sortir de sa vie de femme et de mère et d’être toute à son art. Accompagnée au quotidien par son carnet baptisé « blabla », elle n’hésite pas à s’enfermer des heures dans son atelier ! Seules la faim et la fatigue la font sortir de son antre !

Delphine, c’est la fraîcheur même, la gentillesse, la générosité, l’émerveillement !

beau-bon-bordeaux-Portrait de Delphine Gonieau, artiste peintreFascinée par l’Afrique et le Japon, elle aime dire que « son entrée en peinture » a une véritable vertu : celle de faire taire son égo ! En découvrant l’Afrique, elle a eu le sentiment d’ être aux origines de la vie, de notre espèce… son cœur battait plus fort, ses yeux s’ouvraient plus grands…Attirée par le côté matriarcal des éléphants et par les félins, elle s’oriente progressivement vers le portrait.

Le Japon provoque chez elle la même force et le même besoin même si ces deux cultures sont diamétralement opposées. Delphine aime par-dessus tout travailler sur l’humain et ressentir ce sentiment d’appartenance universelle, d’être une somme d’atomes comme si elle faisait partie d’une aventure collective !

Lorsque je l’écoute, je me sens moi aussi transportée dans son élan d’amour pour l’autre, pour la différence et je me dis que la vie nous fait de jolis cadeaux !

 

 

Laisser un commentaire