par Guillemette Bardinet et Cécile Lhermitte

Invisible depuis la rue, cette cossue et calme résidence année soixante du quartier Croix Blanche abrite l’appartement d’un architecte et d’une journaliste.

beau-bon-bordeaux-Dans la maison de Nathalie et Alexandre

Le vestibule en marbre donne le ton.

L’appartement de 180m2 de plain-pied jouit de vues traversantes qui changent au gré de la courbe du bâtiment.

beau-bon-bordeaux-Dans la maison de Nathalie et Alexandre

Une entrée en marbre s’ouvre sur un séjour généreux baigné de soleil qui s’invite par de remarquables huisseries en acier. Une étagère Georges Nelson joue les cloisons semi-opaque pour compartimenter l’espace avec une élégance certaine. La table Knoll et le bureau Platner confirment cette allure volontairement typée que rien ne vient contredire. Un balcon véranda offre un espace solarium inattendu. La vue est dominante et dégagée tout en étant urbaine.

Le couloir incurvé dessert une cuisine lumineuse très séparée restée dans un remarquable jus sixties avec ses meubles en chêne vernis, son vide ordure et son office attenant.

La chambre des parents, toute habillée de bois garde un œil sur le salon via une vitrine transparente qui accueille la collection d’appareils photos d’Alexandre. Chaque pièce dévoile un point de vue différent sur la ville, perché mais sans vertige, avec mention spéciale pour la vue depuis la chambre de la princesse.

Un lieu intact sans être figé, où les quelques travaux tout en discrétion n’ont rien trahi d’une époque où l’on construisait pour durer et où les bonnes familles bordelaises se projetaient volontiers dans du logement collectif de qualité.

A deux pas, une résidence de type paquebot donne majestueusement  la réplique à cet îlot urbain bien architecturé, d’une exigence à la Darchand dont les bâtisseurs actuels de collectif dans les nouveaux quartiers bordelais gagneraient à s’inspirer.

 

Dans le quartier

Une jolie rue ?

La rue Jean Soula et ses maisons ravissantes

Un resto ?

Le petit bar… et le déjeuner du vendredi concocté par Anna Fahmy chez Côté Saveurs, épicerie fine restaurant

Un petit lieu de derrière les fagots dans ton quartier ?

Le square Georges Mandel, fermé et sûr avec les enfants, très agréable en été

 

Crédit Photos : Cécile Lhermitte

Laisser un commentaire