par Solène Roy

A l’image du dynamisme de Bordeaux, Juliena est un salon de thé chaleureux au décor de magazine et aux pâtisseries envoûtantes. On y chinerait bien deux ou trois astuces déco autant que la recette de leurs fabuleux cookies maison. En coulisses, c’est Alice Toulotte, qui met son talent et sa sensibilité dans ses créations gourmandes. Jeune chef pâtissière privilégiant les baskets aux crocs, elle dévore Bordeaux avec curiosité.

beau-bon-bordeaux-Alice Toulotte, l’artiste sucrée de JulienaParle moi de ton parcours, pourquoi as-tu choisi Bordeaux ?

Après mon diplôme obtenu dans les Yvelines j’ai travaillé en Italie, puis suis venue m’établir à Bordeaux pour faire de la chocolaterie. Je suis ensuite partie à Montréal pour travailler deux ans chez un MOF. De retour en France j’ai choisi de revenir à Bordeaux. C’est une ville dont j’aime le dynamisme, très ouverte sur l’agriculture locale, le terroir et hédoniste! J’ai alors travaillé dans un restaurant puis ai posé mes valises chez Juliena aux Chartrons où j’évolue dans un cadre magnifique et un très beau quartier.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton métier ?

La créativité ! J’aime rechercher des producteurs locaux et créer en harmonie avec les saisons. Mon crédo: émouvoir les gens en leur rappelant des souvenirs tout en les étonnant grâce à des associations de saveurs décalées.

Raconte-moi ta journée lambda ?

J’arrive au travail à 8h, et prépare les gâteaux pour la boutique jusqu’à 11h où je déjeune. J’assure ensuite,
le service du snack salé jusqu’à 14h. Puis, je retourne dans mon labo l’après-midi pour faire la mise en place du lendemain.

Quel quartier correspond le plus à ton Bordeaux à toi ?

Sans hésiter, Saint Michel, un quartier vivant. Il y a une vraie effervescence. J’adore chiner à la brocante ou flâner au Marché des Capucins pour son ambiance incomparable. Faire un tour, se mettre en appétit et succomber à une petite moule-frite et vin blanc un dimanche. Top!

Quelles sont tes adresses fétiches ?

J’aime aller au Mampuku, la deuxième enseigne du Miles. Je flâne souvent dans les fripes de St Pierre et je craque parfois chez COS! Pour me détendre, mon cocon c’est Mollat, les librairies me coupent du monde. Je pourrais y passer des heures. L’été, j’aime m’installer à la Guinguette ou au Bar de la marine, les berges de Garonne sont très apaisantes et agréables.


Comment décrirais-tu Bordeaux en 3 mots ?

La belle, la dynamique, la gastronome! Bordeaux est une ville dynamique et culturelle qui offre des festivals accessibles comme le FAB (Festival International des Arts de Bordeaux Métropole) ou Allez les filles. Je suis sensible au rythme de vie ici, un petit côté sudiste. Les gens aiment vivre dehors dès les premiers rayons de soleil.

Quelles évolutions aimerais-tu voir pour Bordeaux ?

Un vrai réseau cyclable; les gens vont beaucoup travailler à vélo, pourtant c’est encore très dangereux et toujours plus d’espaces verts partagés. Pour Bordeaux, il y a un vrai travail à faire concernant la mise en place d’un ramassage de bacs à compost. A l’image de Montréal, la ville pourrait mettre à disposition des individuels un bac à compost comme nos poubelles noires et vertes, pour les inciter à trier et réutiliser leurs déchets verts. En cuisine on le remarque d’autant plus, et je tente à mon niveau d’y prendre part. Par exemple, je fais ma pectine à base de peaux et trognons de pommes ou poires. Je n’utilise pas d’additifs comme les colorants, les texturisants ou encore les stabilisants.


Quelle est ta recette préférée que tu aimerais nous partager ?

beau-bon-bordeaux-Alice Toulotte, l’artiste sucrée de JulienaLa ganache montée au chocolat blanc, assaisonnée à la verveine ou feuilles de cassis etc… Avec 300 ml de crème liquide (fleurette non allégée !) et 100 gr de chocolat blanc de bonne qualité comme Valhrona, cacao Barry etc… (en vente chez Labo et Gato). Faites bouillir la moitié de la crème avec vos épices. Versez sur le chocolat en morceaux, mélangez jusqu’à l’obtention d’une crème lisse. Ajoutez le reste de la crème froide. Réservez au frais pendant 2h minimum puis filtrez et fouettez comme une chantilly !

 

  1. Merveilleuse pâtissière, bourrée de talent et d’imagination !

  2. Bravo ! C est le debut de la gloire.La persévérence finit par payer.

Laisser un commentaire