par Charlotte Saric

 

Ouverte depuis le 28 avril dernier, une ligne directe proposée par Easy Jet, permet de relier Bordeaux à Tel Aviv, la capitale économique d’Israël en 4h30.

 

Israël a la même superficie que la Gironde, mais dans ce petit territoire il y a tant de choses à faire et à voir !
Prendre Tel Aviv comme point de chute, permet de rayonner dans quasiment tout le pays ; on y est à 1h de Jérusalem, 1h30 de Bethléem, 2h de la Mer Morte, Massada ou Ein Gedi.

 

• Où loger ?

Pour vivre la ville comme un local, pouvoir cuisiner les superbes fruits et légumes du Carmel Market, on loue un Air b&b, dans le quartier de Jaffa par exemple, le plus vieux port du pays, un quartier vivant, avec une foultitudes de restaurants et bars, le marché aux puces et les bobos du coin.

https://www.airbnb.fr/rooms/20610900?wl_source=list&wl_id=281866194&role=wishlist_owner&guests=4&adults=4&children=0&infants=0

beau-bon-bordeaux-Au départ de Bordeaux… pour IsraëlEmblème de l’iconographie de cette « Ville Blanche » classée à l’Unesco pour ses bâtiments Bauhaus, l’Hôtel Cinéma, dans le quartier de Dizengoff et à quelques minutes de la Gordon Beach où se jouent des soirées qui valent à Tel Aviv son surnom de ville qui ne dort jamais.

http://cinema.hotelstelaviv24.com/fr/

 

• Où manger / sortir

Le meilleur houmous du monde (hormis le mien !) se déguste chez Abou Assan,connu aussi sous le nom de Ali Caravan dans le quartier de Jaffa.

Ha-Dolfin Street, 1.

 

Dans ce même quartier, juste derrière le port, sur Hatsorfim Street, se trouve un restaurant extraordinaire, avec déco fabuleuse qui n’a absolument rien à envier à la qualité de la cuisine, où l’on se délecte de calamars poêlés sur un houmous à la courge, d’un véritable manoushé revisité en focaccia… ad deliciosam ! Simplement ce restaurant demeure une adresse confidentielle où les touristes n’affluent pas car le nom n’y est écrit qu’en hébreu. Mais il suffit de passer devant, de voir les grandes arches intérieures en fer forgé pour savoir qu’il faut, ici, entrer !

 

Entrer dans un parking sans aucune indication pour monter sur le rooftop du Suramare, un des bars et « happy food » les plus branché et prisé de la ville aux nuits blanches. On y boit un génial Gin Basilic dans une ambiance festive avec vue imprenable sur la ville avant d’aller mouiller le dance floor.

https://www.facebook.com/Suramare10floor/

 

• Que faire ?

Définitivement se promener dans la ville, s’y perdre et y pérégriner pour découvrir au coin des rues, des immeubles pop aux vives couleurs, de jolis graffitis qui font de Tel Aviv un lieu « street artisitique ». Pour les plus flemmards la ville a été totalement pensée pour être dédiée aux vélos avec de nombreuses pistes cyclables. S’y balader en deux roues demeure donc une chouette option.

beau-bon-bordeaux-Au départ de Bordeaux… pour IsraëlJouir de la plage et pour les plus sportifs, profiter des installations sportives gratuites sur chacune de celles-ci. Et pour mesurer le bénéfice et l’équilibre entre l’ingestion d’houmous, de fallafels et le sport, tout le long de la promenade se trouvent des pèses personne en accès libre. Au coucher du soleil s’installer sur la plage de Jaffa et sourire devant tous les mariages qui s’y immortalisent en photo.

 

beau-bon-bordeaux-Au départ de Bordeaux… pour IsraëlVisiter le Musée d’Art Contemporain de Tel Aviv où l’on découvre les artistes israliens contemporains non dénués de talent, tels que Ronit Porat et où l’on redécouvre Picasso, Pissaro, Chagall, Van Gogh, Rothko, Pollock…

http://www.tamuseum.org.il

 

Quitter Tel Aviv pour visiter la vieille ville de Jérusalem (bus au départ de la gare routière toutes les 15 minutes). Préférer s’y rendre aux aurores le matin, sans quoi, le site ressemble rapidement à un Disneyland religieux où l’impressionnante foule écrase tout sentiment de beauté et de spiritualité. Commencer par le Mont des Oliviers qui offre une vue générale de la ville depuis les hauteurs. Et pour continuer à prendre de la hauteur on visite la Synagogue Hurva dont la coursive permet une vue plongeante sur la salle centrale et dont la terrasse offre un point de vue superbe. Bien entendu se rendre sur la place des mosquées et le Mont du Rocher, et surtout boire un délicieux café à la cardamone  sur Suq El Qatanin Street.

 

Se rendre en territoire Palestinien, à Bethléem  et pourquoi pas dans l’hôtel concepto-politico-artistique de l’artiste Banksy dont toutes les chambres ont vue sur le mur et dont l’habillage sonore a été réalisé par un autre grand artiste, Chilly Gonzales.

http://walledoffhotel.com

Laisser un commentaire