par Rose Melon.

beau-bon-bordeaux-À la recherche du temps perdu

 

Mais où est passé notre temps ?

Le temps qui nous semblait si long lorsque nous étions enfant.
L’attente des vacances, la visite d’un cousin, la première boum ou encore, l’appel de son amoureux !
Eh oui, pas d’autre choix que d’attendre auprès du téléphone fixe pour ne pas le louper, cet appel…

Qu’en est il des après-midi pluvieux ou j’écoutais en boucle le seul et unique vinyl de ma grande sœur pour faire passer ce dimanche qui n’en finissait pas … « rien … ce n’est rien, tu le sais bien le temps passe ce n’est rien » … chantait Julien Clerc ! Grâce à ce refrain j’avais le sentiment que ce temps qui s’étirait à perte de vue finirait bien par se transformer en nombre d’aventures qui rendrait ma vie tellement pleine.

Aujourd’hui, je peux être fière, je cours après le temps. Mes enfants me disent que c’est la même chose pour eux. Le temps de rien et tellement de choses à faire. Ce n’est donc pas une question d’âge, et ça me rassure !

Mais alors pourquoi est-ce que je me sens depuis quelques années toujours débordée, parfois dépassée. Certes je suis une adulte et ma vie est remplie de mille choses que je dois absolument assumer. Mais pourquoi mes enfants, mes amies ont elles aussi ce sentiment de tourbillon incessant ? Et cela ne fait que s’accélérer ces dernières années.

Je m’interroge et tout au fond de moi, je sais !

Ce qui fait toute la différence avec cette époque bénie ou j’avais le temps … je le pratique au quotidien. C’est bel et bien ma façon d’utiliser tous ces outils merveilleux de communication qui me le prennent ce temps. Rien ni personne ne peut dire le contraire. Mails, réseaux sociaux, téléphones portables, chaines TV à n’en plus pouvoir, séries à volonté … Tout est bien orchestré pour ne nous laisser aucun répit. Dans les transports, au restaurant, dans un concert, dès notre réveil nous sommes connectés pour le meilleur et pour le pire.

Alors une petite voix me dit,
je sais où récupérer mon temps et je suis libre de le faire. Et ce temps précieux à moi de l’utiliser pour lire, rêver et juste me poser.

C’est pourquoi en cette fin d’année riche en émotions, je vous invite tous,  à prendre juste le temps d’en savourer chaque instant. Faites durer et vivez le moment en vrai comme avant, lorsque vous étiez un enfant.

Joyeux Nöel  !

  1. C’est tellement simple et surtout vrai!
    à bientôt Rose

    Emilie

  2. un bel article ou la poesie de l enfance nous rattrape…Merci Rose !

  3. Très jolie article Rose !! Bravo
    Ah ce Julien toujours d’actualité…
    Merci Rose

Laisser un commentaire